Trésors

Chaque mois, la Bibliothèque nationale et universitaire, l’Université de Haute Alsace et l’Université de Strasbourg se relaient pour dévoiler un trésor issu de leurs collections. Vous découvrirez ainsi de véritables pépites du patrimoine écrit et graphique alsacien, des manuscrits, des ouvrages, voire même parfois des documents insolites, souvent méconnus du grand public. Chaque trésor est commenté et replacé dans son contexte.

Image
Page de couverture, Souvenirs de la soirée alsacienne, février 1919

Souvenir de la soirée alsacienne en 1919

Mulhouse, libérée le 17 novembre 1918 par la 2e Armée française avec à sa tête le Général Auguste-Edouard Hirschauer, fête encore sa libération en février 1919, lors de la Soirée Alsacienne des Employés de la SACM (Société Alsacienne de Constructions Mécaniques), qui a eu lieu au Cercle Saint Etienne, dont la localisation nous est inconnue, le samedi 8 février 1919.

Après l’allocution du fondé de pouvoir de la SACM et des chants alsaciens présentés par un chœur d’hommes recruté parmi le personnel de l’entreprise, Alfred Riffly, comédien du TAM (Théâtre Alsacien de Mulhouse) a joué une "Revue de guerre mulhousienne" qu’il a lui-même composée en dialecte alsacien.

Il y retrace, en rimes, les faits et gestes du temps de la Première guerre mondiale à la Fonderie, et plus largement dans la région mulhousienne, sur une période allant de la déclaration de guerre en août 1914 jusqu’à la libération de l’Alsace-Lorraine au cours de la Marche au Rhin et l’expulsion des Allemands qui s’en suivit. Cette Revue fait l’objet de cette brochure de 8 pages, dont la couverture est illustrée d’une lithographie représentant une chorale d’alsaciennes en costume ; le texte de la Revue en dialecte alsacien y est reproduit en intégralité. La dernière page est illustrée d’une vue de la cour de la Fonderie, ornée d’un encadrement style Art Nouveau.

découvrir d'autres trésors